Employés boomerang : devriez-vous les réengager?

2 minutes à lire
Recrutement

Image

On dit qu'il faut savoir donner une seconde chance... mais pour certains ingénieurs, ce n'est peut-être pas une bonne idée.



En tant qu'employeur, il peut vous arriver de laisser de formidables ingénieurs vous quitter, et de vous en mordre les doigts. Il arrive aussi que cet employé, après quelques années passées ailleurs, revienne vers vous avec l’intention de reprendre du service auprès de l’entreprise. C’est ce que l’on appelle un employé boomerang!



Gestionnaires, devriez-vous réembaucher cette personne? Si votre premier réflexe est de reprendre celui qui vous a quitté, il faut savoir faire preuve de prudence! Il y a plusieurs avantages, mais plusieurs inconvénients à considérer avant de reprendre un ingénieur parmi son équipe.




Pourquoi réengager



Vous économisez de l’argent


Engager quelqu’un qui a déjà travaillé chez vous vous évite de devoir former cet ingénieur, avec toute l'expertise qui est requise pour pratiquer son travail. De plus, cette personne étant habituée à votre entreprise, elle atteindra son pic de productivité beaucoup plus rapidement que les autres.




Moins de risques


Vous connaissez déjà la façon dont travaille votre ancien employé. Ce faisant, vous n’avez pas à craindre de vous être trompé en le réembauchant.




De nouvelles idées


Un ingénieur qui est allé travailler ailleurs a acquis de nouvelles méthodes de travail et la philosophie d’au moins une autre entreprise. Ce faisant, en le rapatriant parmi vos rangs, vous amenez des idées et des perspectives nouvelles de la part de quelqu’un qui est déjà adapté à votre entreprise.




Pourquoi ne pas réengager



Il ne manquait à

La suite est réservée aux employeurs.

Vous avez un compte ? Se connecter