Pourquoi embaucher des ingénieurs émotionnellement intelligents?

3 minutes à lire
Recrutement

Image

Dans un milieu de travail collectif comme celui du génie, l’intelligence émotionnelle est un incontournable au sein d’une entreprise.



Peut-être avez-vous entendu parler du « hire hard, manage easy ». Embauche fort, gère facilement. Ceci implique qu’avoir une stratégie d’embauche raisonnée peut mener à de nouveaux ingénieurs qui seront le fit parfait pour la culture de votre compagnie.





Prendre de bonnes décisions de recrutement commence en créant une description hautement détaillée et spécifique du poste recherché pour attirer les meilleurs candidats. En général, cette description devrait inclure les aptitudes nécessaires que vous recherchez chez un ingénieur. Pour un ingénieur logiciel, ce serait la capacité d’utiliser plusieurs langages de programmation. Pour un ingénieur civil, ce serait ses connaissances en design de structures.



Vous comprenez le principe.



Malheureusement, si les employeurs ne se fient qu’aux grandes aptitudes pour prendre une décision, il se pourrait qu’il se trouvent à côté de la plaque et qu’ils passent à côté d’un critère important : est-ce que cette personne est un accord culturel parfait pour l’équipe?



Pensez-y. Imaginez boire un verre de vin rouge accompagné d’un macaroni au fromage.



Est-ce que la réponse à cette question serait d’engager quelqu’un sur une base d’intelligence émotionnelle? Voici en quoi consiste ce genre d’embauche.



Premièrement, l’intelligence émotionnelle (IE) réfère à une personne ayant la capacité de reconnaître, de comprendre et de gérer ses émotions, tout comme il est capable de reconnaitre, comprendre et influencer celles des autres. Quelqu’un possédant un haut niveau de ce type d’intelligence est au courant de l’influence de ses émotions sur son comportement et de leurs impacts.



L’IE joue un rôle important dans la vie de tous les jours. Chaque personne avec une forte intelligence émotionnelle travaille mieux avec les autres, gère les clients plus efficacement et aide à garder une bonne et accueillante culture au sein d’une compagnie.



Imaginez à quel point votre processus d’embauche serait différent si vous regardiez vos candidats sous cet angle émotionnel, comme vous regardez les aptitudes importantes de l’emploi X ou Y.



Dans le livre de Daniel Goleman, What makes a leader, l’auteur propose cinq différents sujets pour cadrer vos recherches basées sur l’IE.



Si vous aviez à incorporer ces sujets à vos entrevues d’embauche, voici à quoi ça pourrait ressembler :




Confiance en soi


« Parlez-moi d’un moment où une de vos faiblesses aurait in

La suite est réservée aux employeurs.

Vous avez un compte ? Se connecter