4 moyens qu'utilisent des recruteurs pour dissuader les plus vieux ingénieurs de trouver un emploi

3 minutes à lire
Recrutement

Image
Il semble naturel de voir les recruteurs privilégier la jeunesse dans le marché du génie… mais cela ne doit pas se faire au détriment des plus vieux.

Si vous sentez que l’on vous a déjà refusé un emploi à cause de votre âge, sachez que cela est illégal : la loi québécoise interdit aux employeurs de pratiquer de discrimination par rapport à l'âge. Cependant, plusieurs entreprises souhaitant favoriser l’embauche d’ingénieurs plus jeunes trouvent parfois des moyens de contourner cette loi… Quels sont-ils ? Un article publié sur Dice énumère quelques-unes de ces techniques utilisées pour rejeter les travailleurs âgés.

 

Les salaires adaptables

Beaucoup d'offres d'emploi sous-entendent que l'employeur est prêt à négocier le salaire pour un bon candidat. Cependant, selon Helen Dennis, une spécialiste de l'emploi des personnes âgées, les entreprises profiterait de cette possibilité pour réduire intentionnellement les salaires proposés aux travailleurs plus âgés sans offrir de réelle possibilité de négociation. Elles peuvent également proposer des lieux de travail qui représentent un trajet plus long pour pousser les travailleurs âgés à aller voir ailleurs.

Si vous souhaitez contrer ce genre de stratégie, Dice suggère de prendre l’habitude de vérifier le niveau du salaire, le lieu de travail, et les autres détails pertinents avant l'entrevue.

 

Le recrutement des natifs du digital

Dans les offres d'emploi, les employeurs montrent souvent une préférence pour les jeunes diplômés ou les natifs de l’«ère numérique». Ils montrent ainsi subtilement qu'ils ne veulent pas des vieux travailleurs. Ils dissuadent aussi ces derniers en demandant une maîtr

La suite est réservée aux employeurs.

Vous avez un compte ? Se connecter